Ce site n'est plus actualisé, toute l'ACTU dela LCR31 est maintenant sur ce site:

Contre la libéralisation du marché de l'énergie

Le 1er juillet 2007, les marchés du gaz naturel et de l'électricité seront totalement libéralisés. A compter de cette date, tous les consommateurs pourront, s’ils le souhaitent, choisir librement leur fournisseur de gaz naturel ou d'électricité et résilier leurs contrats existants. Cependant, il faut savoir que cette déréglementation totale des marchés du gaz naturel et de l'électricité recèle de véritables pièges pour le consommateur s’il est mal informé.

Aujourd’hui, un consommateur client d’EDF pour sa fourniture d’électricité bénéficie du tarif réglementé par l’état. Si ce même consommateur est client de Gaz de France pour sa fourniture de gaz naturel, il bénéficie également du tarif réglementé. Si l’usager choisit de sortir du tarif réglementé, cela sera définitif ! N’écoutez pas le chant des sirènes qui vous proposent dans l’immédiat une baisse des tarifs. Comme l’a montré la déréglementation pour les usagers professionnels cela s’est traduit par une véritable explosion des prix ! Pour l’électricité, conservez EDF comme fournisseur.

Pour le gaz naturel , conservez Gaz de France comme fournisseur. Car la non ouverture du marché reste le meilleur moyen d’assurer le maintien des tarifs réglementés par l’état mais surtout la garantie pour les consommateurs de bénéficier du juste prix du gaz naturel et de l’électricité.

2 commentaires:

fredo a dit…

Pour plus d'arguments dans le choix de vos tarifs, les bétises à ne pas faire, un petit tour sur notre site www.edf-gdf-loire-cgt.com vous apportera tout ce que vous voulez savoir et que directions et gouvernement vous taisent.

Bonnes fêtes à nos visiteurs.
fredo.

fredo a dit…

La lutte reprend à la rentrée, n'en soyez pas absents.

Sans pression de la base, les syndicats ne peuvent que retarder l'échéance.

Souscription 2007 / 150000 €
récoltés 94000 €/ manquent 56000 €

Non, la LCR ne sort pas ruinée de l’élection présidentielle : nous avons construit notre budget de campagne de manière à ce qu’il soit couvert, pour l’essentiel, par le forfait de 800000euros accordé par l’État à chaque candidat. D’autres partis ont été moins prudents… Renforcée, non seulement par le nombre de voix qui se sont portées sur Olivier Besancenot, mais aussi par l’écho de la campagne, pour la première fois, la LCR a présenté ou soutenu plus de 500 candidatures aux élections législatives, beaucoup plus que ce que nous avions prévu et budgétisé. Et là, pas de remboursement de l’État.

Mais les activités de la LCR ne s’arrêtent pas à cela :
– Nous voulons que de nombreux jeunes, chômeurs, salarié-e-s précaires puissent participer à notre Université d’été, au-delà des contraintes financières.

– Nous voulons pouvoir être présents, dès maintenant, avec des affiches, des tracts contre la politique de Sarkozy et sa bande de tueurs des droits sociaux et démocratiques.

– Nous voulons que notre hebdomadaire, Rouge, puisse vivre.
Nous savons que vous comptez sur la LCR pour les luttes futures. La LCR compte sur vous pour l’aider à les mener. En 2006, comme en 2005, nous avons réussi la souscription et dépassé les 150000 euros. En 2007,nous ne doutons pas que nous ferons aussi bien.

D’avance, merci à toutes et tous

Participez à la souscription en envoyant vos chèques pour "lcr souscription" à lcr31 9, rue corneille 31300 Toulouse